Annonces
Forum fermé
Ceci n'est plus un forum. Traîner dans le coin peut nuire à votre santé. La direction décline toute responsabilité en cas d'incident de neurones ou autre. Les anciennes fiches et les anciens RPs sont toujours disponibles pour les nostalgiques. Pour toute réclamation, merci de contacter... Ah non. On me glisse à l'oreille que plus personne ne prend les réclamations !

La Vie est un Je :: VJ 1.0 :: Autres 1.0 
Truth or dare (Dylan & Demetrio)
Invité

Citer
Editer
Supprimer
IP
écrit le
Lun 4 Avr 2016 - 13:31




Dydy & Dem & Ash
truth or dare
Ce soir, petite soirée improvisée chez Dydy. Improvisée si on veut, vu qu'elle nous a prévenu dans l'après-midi. J'aimais bien ce genre de soirée entre nous, à faire les cons, à se raconter des bêtises. Dem devait être de la partie aussi, je lui avais proposé de le prendre en passant, quitte à le prendre tout court. Ouais ok, Dem il était pas de ce bord là, mais franchement, je n'ai toujours pas compris ce baiser de la dernière fois. Il faisait comme si de rien n'était, mais je ne pouvais pas laisser passer ça si simplement, moi j'étais paumé ! Enfin quoiqu'il en soit, j'avais décidé de prendre un petit cadeau pour ma chère Dylan, elle en aurait besoin si elle passait la soirée avec Dem en plus. Ouais, moi je suis celui qui connaît les secrets dans la bande, je sais tout sur tout le monde et je dois fermer ma gueule, heureusement que je les adore hein. Dydy, elle a un crush sur mon bro, elle le drague pas pour rien après tout. Je sais pas s'il le voit lui, ou s'il se laisse juste aller à son jeu, parce que lui c'est Erza qu'il aime. Ouais, sacré bordel. Je quitte donc le sex-shop et j'envoie un message à Dem, pour lui prévenir que je passe le chercher. Je monte dans ma voiture et c'est parti.

Une fois devant chez lui, je sors de la voiture avec mon sac dans la main, histoire de montrer ma découverte à mon meilleur ami avant de l'offrir à Dylan. Il sort de chez lui et s'avance vers moi, c'est là que j'en profite pour sortir le vibro du sac pour le tendre face à lui, un sourire amusé sur les lèvres. « Tu penses que Dylan aimera ? Je crois que ça fait longtemps qu'elle a rien fait, j'me suis dis que ça ne pourrait que lui faire du bien ! » Je remarquais finalement qu'on était en pleine rue, que des gens me regardaient bizarrement, qu'une mère cachait les yeux de son enfant. En fait, ils nous regardaient bizarrement, comme si je présentais un nouveau joujou à mon petit ami, pour lui faire comprendre qu'il allait prendre cher. Je ne peux m'empêcher de rigoler du coup, avant de le mettre en marche pour le faire vibrer, histoire de choquer encore plus ces passants. J'en profite pour hausser la voix assez fort, très fort même. « Oh ouais mon amour tu vas prendre cher ce soir ! En plus il y a trois vitesses ! On va s'éclater, j'te le dis. Enfin, je vais t'éclater plutôt. » J'entends des voix consternées et je me marre encore plus, fier de ma connerie. Finalement, je range le jouet pour notre amie et retourne dans la voiture, avec Demetrio, avant de repartir jusque chez Dylan.

Une fois là-as, nous allons jusqu'à sa porte pour toquer. Je sors à nouveau le vibro et lorsqu'elle ouvre la porte, au lieu de nous trouver nous deux, elle se retrouve face à un vibro, tremblant, qui lui touche le bout du nez. « Surprise ! » Je lui souris avant de lui tendre son futur instrument, lui faisant comprendre que c'est un cadeau. Je m'avance ensuite, pour la serrer contre moi et lui faire un bisou sur la joue avant de murmurer : « Comme ça quand on partira, tu pourras profiter de ton nouveau jouet en pensant à Dem. » Et je filais rapidement, un air malicieux sur le visage, laissant mes deux amis se saluer à leur tour. Nous nous sommes installés dans son salon, commençant à raconter nos conneries habituelles, nos derniers exploits, mais quelque chose m'ennuyait. Je voyais clairement le jeu entre mes deux amis, ce jeu de séduction piquant et ardent et même si j'adorais Erza, j'avais envie de profiter un peu de ça. En plus, ça pouvait me permettre d'en savoir un peu plus sur le baiser de Demetrio. « Eh les gars, ça vous dirait de faire un petit jeu ? Un action ou vérité, entre nous, ça pourrait être marrant ! » Les confessions ou les actions débiles, c'était notre credo, j'étais sûr que ça leur plairait. Avec un grand sourire joueur, je me tournais vers la seule fille de la soirée, ne leur laissant finalement pas vraiment de choix. « Les femmes d'abord ma belle, alors, action ou vérité ? Action, tu devras retirer ton haut et rester en soutif, vérité, tu devras nous avouer qui est la dernière personne sur laquelle tu as fantasmée. Alors ? »

BY .SOULMATES

Invité

Citer
Editer
Supprimer
IP
écrit le
Lun 4 Avr 2016 - 14:39
TRUTH OR DARE.
— ASHDEMETRIODYLAN.

Inviter les garçons chez toi, c’était sans doute la pire idée que tu pouvais avoir, mais en même temps tu les aimais tellement que tu n’avais pas pris cinq secondes pour réfléchir avant d’envoyer le message en pleine après-midi. De plus, si tu pouvais voir Demetrio, ça ne te coûterais rien de faire une soirée à trois. Quoi que en y réfléchissant, deux garçons avec une fille, les gens pouvaient se poser des milliers de questions sur le coup. Cette après-midi, tu avais souffert à cause d’une liposuccion des fesses, et tu pensais mériter le droit de te détendre en bonne compagnie. Et finalement, tu rentrais chez toi, la laisse de ton chien dans la main. Ton bébé Driss il était ta seule famille en ce moment. Ouvrant la porte, tu le laissais entrer dans l’immense appartement et sauter sur tout les fauteuils, rentrant ensuite à ton cours plus calmement que ton animal de compagnie. Fermant la porte derrière toi, tu lâchais un soupire et laissant tomber ton pantalon sur le sol avant de retirer ton haut. Chez toi, c’était le temps du laissez moi vivre en sous-vêtements. Tu n’aimais pas te sentir prisonnière de tes habits. Ramassant derrière toi tes fringues, tu allais jusqu’à la salle de bain pour les mettre dans le panier de linges sales. Regardant dans le miroir comme à ton habitude, tu remettais un peu de rouge à lèvre pour parfaire ton maquillage qui n’avait pas bouger d’un pouce. Il faut dire que tu n’en mettais pas tant que ça récemment. Démaquiller ton visage te faisait tellement perdre ton temps que tu te posais la question trois fois avant de peinturlurer ton visage au petit matin. Quand tu avais enfin terminé ta retouche, c’est dans ta chambre que tu te rendais pour attraper ton short court en jean avec un bustier blanc. Peu habiller, mais qu’importe, après tout ils étaient comme de ta famille les deux filous là. En t’admirant encore et encore dans le miroir de ton dressing, tu décidais d’ajouter des petites basquettes blanches et un pull large ouvert couleur taupe. Tournant sur toi même pour t’admirer. Oui, tu étais parfaite, ou du moins le plus naturelle possible. Ton regard dans toute cette excitation se posait sur ton lit où ton petit chien t’attendait calmement en remuant la queue. Tu te précipitais vers lui pour le câliner en t’allongeant à ses côtés. Et souriait. Tu l’aimais ton petit husky nain, plus que ta propre famille en tout cas. « Tu imagines Driss, le beau Demetrio va venir à la maison, ouuui. » Un fou rire sortait d’entre tes lèvres, et tu te devais d’ajouter une phrase incontournable pour ta santé mentale. « Et puis il y aura tonton Ash aussi. » Tonton Ash. Tu aurais pu trouver mieux franchement, mais passons sur ce détail. Dans l’ascension du moment, un toquement se faisait à ta porte, te laissant perplexe. Est-ce que tu étais vraiment bien habillé ? Merde, tu n’avais plus le temps de toutes manières. En te précipitant vers l’entrée, tu faisais signe à ton chien de ne pas bouger. Après deux trois pas de fait, tu l’entrouvrais et finissais avec le bout d’un truc vibrant sur le nez. Tes yeux se posaient sur Ash, toujours entrain de faire le pitre avec ses surprises super bizarre. Quand il terminait par te le tendre, tu l’attrapais d’une main en ne posant même pas un regard sur cette chose. Offrant avec plaisir un câlin à ton meilleur ami. Tu l’adorais cette petite tête brune, même si parfois il dépassait certaines limites. Enfin… Parfois dans le contexte de Ash veut dire tout le temps. Quand il te lâchait, tu aurais aimée lui balancer l’objet sur la tête, mais bon, face au beau jeune homme qui suivait, tu te tenais bien, tu faisais la fille gentille et pas agressive. « Salut. » Ta petite voix de dragueuse de sortit, et voilà comme ça commençait. Tu n’arrêtais pas de le chercher et de vouloir qu’il rentre dans ton jeu. Tu souhaitais au plus profond de toi qu’il t’embrasse un jour ou l’autre, mais tu t’étais promise de ne plus toucher au garçon pour le moment. C’était proscrit. Ouais, proscrit comme de prendre la pomme interdite, mais bon, tu savais bien que tu craquerais bientôt. Dans un jour comme dans un mois. Le laissant entrer après l’avoir pris dans tes bras et déposer un baiser délicat sur sa joue, tu rejoignais Ash dans le salon en te posant sur un fauteuil individuel. Les idées de ton ami, tu pouvais rarement dire qu’elles te faisaient plaisir, mais celle-ci te donnait envie. S’amuser comme des enfants, ça pouvait être tellement marrant. « Pourquoi pas, j’adore les jeux. » Un sourire se berçait sur ton visage jusqu’au moment où il se tournait vers toi avec cet air satisfait sur son visage. Cet air qui ne voulait jamais rien dire de bon. Quand sa voix finissait par se faire entendre, tu avais envie de l’étrangler, mais réellement. Il commençait fort le petit Ash, très fort. Plissant tes yeux, le regard vilain mais joueur, tu allais te prêter à cette perversion flagrante qui rochais dans l’esprit du jeune homme. « D’accord, je choisie vérité. Et c’est pas la peine de pleurnicher Ash, j’enlèverais pas mon haut pour tes beaux yeux aussi facilement. » Replaçant tes cheveux sur le côté d’un mouvement de main, tu réfléchissais à la réponse que tu allais bien pouvoir leur balancer. Sur le coup, tu douillais vraiment à trouver un laisser passer pour la liberté. « Bon, vu qu’il faut être honnête, soyons le jusqu’au bout. Il est dans cette pièce, et ce n’est pas celui qui m’as posé cette question. » Ton regard se posait avec délicatesse dans celui de Dem. Une invitation. La plus grande de toutes pour lui faire comprendre que oui, il te plaisait au plus haut point. « Dem, à ton tour. Action ou vérité ? Sachant que ton action c’est de danser sensuellement sur les genoux de Ash, et que ta vérité c’est plus comme, est-ce que je te plais physiquement comme mentalement ? » Une chance pour Ash, une pour toi. C’étais équitable. Très équitable même.

Invité

Citer
Editer
Supprimer
IP
écrit le
Jeu 7 Avr 2016 - 10:08
Truth or Dare.
Ash, Dylan & Demetrio



Toute un après-midi à corriger des copies pour le moins peu reluisantes. Les secondes ne semblaient absolument pas se soucier d’un des chefs d’œuvre de la littérature américaine. Une génération bien loin de celle à laquelle j’appartenais. Gatsby le magnifique aurait su émerveiller et émouvoir les étudiants de mon époque. Seulement aujourd’hui, peu d’entre eux pouvait se targuer de prêter un réel intérêt pour la littérature en général. Voilà pourquoi je n’appréciais guère de tenir des classes de seconde. La grande majorité de ces classes étaient composées d’élèves plus concernés par les sciences ou l’économie ou même leurs intérêts personnel plus que par la découverte des grands auteurs. Bien sûr quelques copies sortaient du lot mais je fus très vite décourager par le peu de motivation dont mes étudiants faisaient preuve à l’égard de ma matière. Mais, tandis que je réfléchissais à un moyen de rendre la littérature plus attractive pour la nouvelle génération. J’avais reçu un sms d’Ash. Apparemment, ma soirée se montrait d’ores et déjà planifiée. Une réunion privée en comité restreint, entouré de mon meilleur ami, tombeur de ses dames qui cachent parfaitement bien son jeu, ainsi que de Dylan, nouvelle amie aux charmes indéniables.
Aussi, je pris le temps de prendre une douche rapide, abandonnant mon devoir d’enseignant, au profit d’un pur moment de détente plus que désiré. L’eau chaude coulait à flot, prodiguant une sensation de bien-être des plus exquises. Cela ne dura que quelques minutes. Le temps qu’Ash ne débarque chez moi après sa course rapide. Il mit d’ailleurs nettement moins de temps que prévu puisque je reconnus rapidement sa voiture dans la rue. Je m’empressais de partir, la moitié des boutons de ma chemise encore ouverts et les cheveux encore humides. Le quartier encore animé m’accueillit tout comme mon meilleur ami qui ne s’attarda pas en boniment. Il me présenta avec fierté sa nouvelle trouvaille, cadeau destiné à notre belle amie. Sans complexes, il exposait fièrement un sextoy à la vue de tous, son sourire atteignant facilement ses yeux. Seulement, je le trouvais quelque peu changé depuis quelque temps. Plus direct. Plus taquin sur nos sexualités respectives. Un sentiment qui s’accentua davantage lorsqu’il joua au petit couple d’homosexuels bien dans leurs peaux, tout en agitant son objet phallique, ventant ses qualités. Il ne manqua pas de faire remarquer à voix haute à quel point nous allions nous amuser ce soir. « Chéri, encore faudrait-il que cet accessoire soit aussi performant que toi » ponctuais-je, d’un sourire ravageur avant d’entrer dans sa voiture.
Arrivés devant l’immeuble, nous montâmes les escaliers. Ash semblait surexcité. Aussi, il n’attendit pas que je me retrouve à son niveau pour toquer à la porte de Dylan. Pressé de lui donner son cadeau, il lui colla sur la joue au moment où elle nous ouvrit. Ils se saluèrent en grande pompe puis Ash entra sans demander son reste. L’attitude de notre ravissante hôte changea du tout au tout en me voyant. Sa confiance naturelle paraissait s’être envolée, remplacée par une gêne absolument adorable. Elle s’avança et posa un baiser chaste sur ma joue. Et tandis qu’elle faisait mine de rejoindre notre dragueur national, je l’attrapais doucement, collant mes lèvres à son oreilles. « Salut ma belle. Merci pour l’invitation, je suis sûr qu’on va passer un moment très agréable. » Puis je me séparai d’elle et rejoignis Ash sur le canapé, la laissant coi.
Installés dans le salon, la soirée prit une tournure plus ou moins inattendue. S’apercevant de la tension sexuelle qui régnait entre Dylan et moi, Ash eu la merveilleuse idée de nous proposer de faire un action ou vérité. Je vis alors l’enthousiasme de mes deux compères dangereusement se raviver. La belle blonde se voulait aux anges. Quant à moi je n’avais rien contre un peu d’action. Bien que ce ne soit pas du tout mon genre, je faisais toujours bonne figure devant mes amis, ne ménageant pas mes efforts. Même mon meilleur ami ignorait cet aspect de a personnalité. Ce sentiment de n’avoir pas ma place, d’appartenir à une autre époque. Mais l’alcool, cette nuit, saurait me faire passer outre. « Alors ? Qu’est-ce qu’on attend ? » Peut-être n’aurais-je pas dû presser notre dragueur professionnel. Le jeu débutait à peine, qu’il piégea la jolie Dylan. Il est vrai que personne n’aurait pu ignorer notre attirance mutuelle mais je n’aurais jamais imaginé qu’Ash lui demanderait de le dire à voix haute. Et ma surprise se vit davantage décuplée quand sa victime lui répondit avec une grande honnêteté. Tout le monde le savait, mais personne n’en avait jamais parlé, ou du moins pas directement. Elle venait de donner une valeur tangible à ce que nous taisions tous. Son attirance était réelle et elle l’avouait pour la première fois, sans se cacher. Son regard ne pouvait mentir. Elle voulait que je le sache. Elle voulait que je la considère réellement. Cinq minutes que le jeu avait commencé et déjà l’ambiance de montrait des plus intense. Surtout quand mon tour arriva et que me trouvait moi aussi face à un choix difficile. « Dem, à ton tour. Action ou vérité ? Sachant que ton action c’est de danser sensuellement sur les genoux de Ash, et que ta vérité c’est plus comme, est-ce que je te plais physiquement comme mentalement ? » La réponse était oui. Elle demeurait une femme des plus désirables et sa personnalité si assurée et si joviale apportait un brin de folie et de fraîcheur dans ma vie. Mais je n’avais pas pour habitude de partager mes sentiments. Même mes actions n’auraient pu traduire ce que je ressentais. Aussi, d’un air impassible, je me levai, pris un gorgée de brandy et me dirigeai droit vers Ash. Prenant la liberté de mettre une musique d’ambiance – merci à Dylan pour ses appétits charnels –, je m’installai sur mon ami et entamai une danse sensuelle, remuant les hanches et les fesses. Mon corps se pressait contre le sien presque de la même manière qu’Hernesto et Lito dans Sense8. Bien sûr cela dura moins longtemps et ne se montrait pas aussi intime. Après tout, j’avais beau adorer mon ami, je restais uniquement attiré par la gente féminine. « J’espère que ça t’a plu, parce que vous n’êtes pas prêt de me revoir comme ça » dis-je d’un sourire moqueur et empreint de fierté. Personne n’avait dû être déçu. Dylan avait gagné un spectacle attrayant et Ash avait pu goûter à mes talents de danseur. D’ailleurs j’en profitai pour en apprendre plus sur mon ami. « A ton tour mon mignon. Action ou vérité ? Si on considère que ton action consiste à envoyer un message à Erza pour lui avouer qu’elle n’a aucune chance avec toi et que ta vérité t’oblige à nous révéler si tu es passif ou actif avec tes conquêtes ? » Je ne voulais pas spécialement savoir mais au fond de moi, je priais pour qu’il choisisse l’action. Je ne supportais plus qu’il joue avec ma "petite  sœur"…

Truth or dare (Dylan & Demetrio)
La Vie est un Je :: VJ 1.0 :: Autres 1.0 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» truth or dare.
» Truth or dare ?#Skyeward (1)
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan
» R-Truth Vs Kane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vie est un Je :: VJ 1.0 :: Autres 1.0-
Sauter vers: