AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 Plus loin que dans mes rêveuh ► Demetrio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Plus loin que dans mes rêveuh ► DemetrioLun 4 Avr - 23:57

Demetrio Lazaridis
Une citation qui déchire.
Je suis...
lazaridis - Patronyme portant fièrement les couleurs de Chypre, il témoigne d'origines exotiques aux consonances grecques, celles de ma "deuxième" famille. Adopté à l'âge de sept ans, ils m'ont accueilli dans leurs vies et leur culture. Mais je n'oublie pas d'où je viens. Cavaldini, tel était le nom de mes parents biologiques. Celui de mon père, descendant d'une famille sicilienne, ancienne et prospère, mais aussi le mien durant les plus jeunes années de ma vie.
Demetrio stylianos - dPourquoi Demetrio ? Seule ma mère aurait pu vous éclairer et évidemment je n'en ai pas changé après mon adoption. Seulement je ne peux supporter que quelqu'un utilise mon ancien surnom "Dimi". Il s'agit d'un droit exclusif, uniquement réservé à ma mère biologique ainsi qu'à mon âme sœur. Pour le reste il s'agit d'un prénom de j'apprécie et que je chéris, et ce, même si certains s'amusent à en faire des jeux de mots comme "DEM-Iportion".
Stylianos me vient de mon grand-père maternel. Bien que peu de souvenirs me reviennent de lui. Chaque fois, cependant, ma mémoire me dresse le portrait d'un homme doux et chaleureux.
24 ans - Les années s'écoulent rapidement sans que j'en n'ai la moindre emprise. Le temps me file entre les doigts et j'en demeure impuissant. On dit que le temps guérit les blessures, seulement j'aurais plus tendance à penser qu'il nourrit les peines et les vices. La peur de ressentir le sentiment de manquer de temps pourrait me conduire à commettre l’irréparable. A seulement vingt-quatre ans je me sens comme accablé par le poids de centaines d'années.
8 mars 1992, Pesaro, Italie - L'Italie est mon pays, bien que je n'y ai plus remis les pieds depuis mon adoption. Parfois je rêve de cette ville portuaire animée par des centaines d'hôtels et de restaurants, bondés chaque soirs. Les effluves salées et enivrantes de la mer, encore ancrées dans ma mémoire, me bercent de nostalgie. Des pensées auxquelles je n'accordent de l'importance qu'une fois par an.
D'ailleurs, voilà des années que je n'organise plus de fêtes d'anniversaire. Je n'en vois pas l'intérêt mais c'est sans compté sur ma famille ou mes amis qui, eux, considèrent cet événement comme une excuse propice à l'amusement et parfois même la débauche. Les laisser faire me procure une certaine satisfaction. Et puis je ne dis jamais non à une soirée si durement planifiée.
Franco-italien aux origines chypriotes - Mon teint hâlé ne saurait dissimuler mes origines méditerranéennes. Fruit de l'union d'Andrea Cavaldini, sicilien depuis des générations, et d'Aysel Dimopoulos, native de Chypre, j'aspire à une diversité culturelle et non des moindres en considérant la double nationalité Franco-Italienne qui m'a été accordée. Cela se ressent particulièrement dans mes goûts culinaires. Qui a dit que les loukoums ne faisaient pas bon ménage avec un bon tiramisu ?
hétérosexuel - Seul le spectacle que nous offre les courbes voluptueuses et sensuelles des femmes sait contenter mes yeux. Plus que tout, leur présence peut combler mes moindre désirs. En aucun cas un homme, aussi attirant soit-il, ne saurait engendrer la moindre envie.
célibanova - Bien que mon lit ne demeure rarement vide, mon cœur, lui, ne peut se targuer de connaître le même sentiment. Enlisé dans une relation outrageuse qui jamais n'aurait due advenir ainsi qu'en proie à un amour irrationnel, je me réfugie derrière des relations sans lendemain. Casanova ? Oui, résultat de circonstances atténuantes.
money money money - Élevé au sein d'une famille aux revenus plus que suffisants, j'ai toujours connu l'aisance financière. Même aujourd'hui, l'héritage de mes parents biologiques - un beau patrimoine - et mon métier me permettent de vivre dans la facilité tout en m'accordant la possibilité de faire des écarts plutôt souvent.
professeur de lettres et de philosophie - Passionné de littérature et amoureux des livres, c'est tout naturellement que je me suis dirigé vers l'enseignement. Le lycée semble agir comme une eau de jouvence. Et puis, je bénéficie de plus congés que dans n'importe quelle profession.
... un oiseau
D comme Disponible - Toujours attentif à son entourage, il sait se montrer présent et à l'écoute. Il s'agit peut-être d'un effet secondaire dû à sa profession. Mais sachez que si vous avez besoin un jour d'une oreille attentionnée, Demetrio saura vous tendre la sienne.
E comme éloquent - En tant qu'homme de lettre, il manie bien l'art du discours à la perfection. Tel les plus adroits des démagogues, il sait persuader les individus de se plier à sa volonté. Sa voix enjôleuse ainsi que son discours raffiné ne font d'ailleurs qu'accentuer son éloquence, un outil bien pratique pour ses sorties nocturnes. Peut-être est-ce aussi la raison qui le motive de ne jamais prononcer la moindre injure.
M comme Mystérieux - Chaque individu possède son lot de secrets, certains plus sombres que d'autres. Ceux de Demetrio doivent rester dans l'ombre. Les dissimuler reste une tâche primordiale. Aussi, peu de personnes peuvent se vanter de connaître la totalité de son être. Il prend de grande précautions à cacher ses sentiments réels et à ne laisser aucune de ses faiblesses se révéler. Voilà pourquoi aux yeux du monde entier, il demeure un mystère à résoudre.
E comme équitable - L'impartialité semble être son quotidien. Il tente du mieux qu'il peut de se comporter de manière juste. Il n'accorde aucune place au favoritisme excepté peut-être pour ses sœurs, pour lesquelles il se montre rarement objectif. Mais par exemple si une bagarre se déclare il pendra toujours le parti de celui motivé par des raisons valables. Auquel cas, si aucun des parti ne peut justifier leurs actions il sanctionnera les deux. Vous connaissez l'expression "j'en prends l'un pour taper sur l'autre ?"
T comme Torturé - Demetrio souffre d'un amour obsessionnel auquel il ne parvient pas à mettre un terme. Des années qu'il éprouve des sentiments impurs envers sa sœur cadette, et le temps ne fait qu'aggraver cette attirance immorale. Obligé de taire ses sentiments profonds, il doit vivre au côté de celle qui l'aime et agir à la manière d'un frère. Une situation que le blesse de plus en plus, au point que la peur de devenir fou et de perdre le contrôle l'assaille.
R comme Rêveur - Si certains peuvent en douter, Demetrio a conserver son âme d'enfant. Son imagination ne connaît aucune limite ce qui stimule sa créativité. Une qualité qu'il met à profit dans ses écrits mais aussi dans sa musique. Ses compositions au saxophone reflète ses états d'âme mais aussi ses rêves.
i comme Impulsif - Motivé par ses convictions, il agira au quart de tour si son instinct le lui dicte. Un instinct protecteur - développé à cause de ses sœurs et de la mort des ses parents biologiques - semble le pousser à agir sans réfléchir lorsque son entourage est concerné.
O comme Orgueilleux - Conscient de son intelligence et de son physique avantageux, une certaine prestance s'est installée petit à petit. Sans s'en rendre compte, il n'hésite pas à corriger ses interlocuteurs - enfants ou adultes - leur faisant ressentir un agacement. Demetrio affiche involontairement un air supérieur qui souvent lui porte préjudice. Après tout personne n'aime se sentir inférieur.

L comme Livres - Plus qu'une passion, toute sa vie. Si pour certain la télé ou le téléphone sont essentiel à leur bien-être général, pour lui une existence sans livres papier ne mérite pas d'être vécue. Imaginer un monde semblable à celui de Fahrenheit 451, le rendrait malade assurément. Alan Edgar Poe est celui qui lui a donné cette passion. Par ailleurs sa bibliothèque personnelle, bien fournie au cours des dernières années, fait sa fierté.
A comme charismatique - Nul besoin de précision. Il sait appâter les foules naturellement. Une particularité pratique dans son métier. Garder l'attention d'un lycéen n'est pas une mince affaire.
Z comme Zazou - Un des personnages Disney que Demetrio préfère. Il connait toutes ses répliques ainsi que ses chansons. Ce petit oiseau bleu partage un petit espace avec Dory et Mushu dans son cœur. Son âme d'enfant n'est peut-être plus intacte mais des résidus semblent s'attarder quelque peu. Fan de Disney ? Il ne l'avouera jamais.
A comme Avenant - Sociable, les gens ont tendance à facilement aller vers lui. Son sourire doux et chaleureux apporte un sentiment de confiance. On lui donnerait le bon Dieu sans confession.
R comme joueuR - Tant sur les mots que dans la vie, Demetrio prend plaisir à s'amuser de la nature humaine. Un divertissement qui tend à lui faire oublier son affliction. Il use de cette facette de sa personnalité dans sa recherche de conquête nocturne.
I comme Intelligent - Bien qu'il n'était pas un enfant prodige, on n'aurait pu le qualifier de cancre. Bon à l'école, il montra rapidement des aptitudes en lettres ainsi que des facilités d'apprentissages. Doté d'une grande culture général, il reconnait avoir quelques difficultés en géographie et en sciences politiques. Par ailleurs il parle couramment français, italien, et anglais et possède des notions en grec et latin.
D comme judo - Assidu dans ce sport, la ceinture noire lui sied à merveille depuis sa dernière année de lycée. Durant ses études, les compétitions étaient nombreuses. Il a pu atteindre le championnat de France. Aujourd'hui, bien qu'il pratique moins, cette activité lui permet de se défouler et de s'évader. Petite précision à l'attention des demoiselles : Demetrio dance le zouk comme personne.
I comme Insatiable - Accro aux livres. Accro à sa sœur. Il n'est jamais pleinement satisfait. Son temps passé avec Erza n'est jamais assez long, ses livres ne sont jamais assez nombreux. Et ces femmes qui partagent sa couche, jamais ne le comblent. Aucune ne sait étancher sa soif. Il cherche désespérément celle qui pourra remplir son cœur tout en sachant qu'il ne pourra jamais la posséder. Ce serait le tabou ultime.
S comme Solitaire - Cela a toujours été ainsi. Élevé jusqu'à ses 7 ans dans un hôtel de luxe, son éducation s'est vue légèrement différente que celle des autres enfants de son âge. Suite au décès de ses parents biologiques, Demetrio s'est refermé sur lui même. Sa nouvelle famille, des plus accueillantes, ne savait comment le faire sortir de son mutisme et de sa peine. Trois ans durant lesquels ils se terraient dans sa chambre. Puis son blocage s'est peu à peu diminuer après leur déménagement en France. Demetrio finit par ressembler à un adolescent normal et populaire en plus de ça. Mais il ne s'agit là que d'une façade. Si dans son quotidien, Demetrio est entouré, en réalité il se sent seul. Une solitude dans laquelle il aime se retrancher. Voilà pourquoi les gens pensent qu'il est souvent ailleurs dans ses pensées.

Le titre que tu veux (voyage 1)
[url=urldurpvoyage]ça se passe par ici[/url]
fait le date avec pseudo du personnage qui t'a accompagné dans ce gros délire
petit résumé : dis-nous ce qu'il s'est passé pendant ce voyage. t'es pas obligé de t'étaler (enfin, tu peux si tu veux !)


Le titre que tu veux (voyage 2)
[url=urldurpvoyage]ça se passe par ici[/url]
fait le date avec pseudo du personnage qui t'a accompagné dans ce gros délire
petit résumé : dis-nous ce qu'il s'est passé pendant ce voyage. t'es pas obligé de t'étaler (enfin, tu peux si tu veux !)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1


 

 Plus loin que dans mes rêveuh ► Demetrio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Plus loin que dans mes Rêves [PV Nuage d'Or]
» Odette- Plus loin que dans mes rêves
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50